Besoin d'aide ?

Saisissez simplement votre question ci-dessous pour obtenir une réponse.

Protection contre la fraude

Comment éviter la fraude sur mon compte ?

Ne communiquez vos identifiants de connexion ou votre code de l'application mobile à personne, à aucun moment. Si vous pensez que votre compte a été compromis, ou si vous constatez un comportement inhabituel au niveau de votre compte ou des virements que vous ne reconnaissez pas, modifiez votre mot de passe et contactez-nous via la messagerie instantanée.

Sachez que nous communiquons rarement avec nos utilisateurs par SMS. En général, si nous devons discuter de votre compte avec vous, nous le ferons par e-mail ou via la messagerie instantanée du support. Si vous recevez des messages qui semblent suspects, veuillez ne pas envoyer d'informations ou cliquer sur des liens.

En savoir plus sur la protection contre la fraude.

Comment me protéger de la fraude ?

Faites preuve de vigilance par rapport aux méthodes de prise de contact des fraudeurs.

Les fraudeurs peuvent :

  • Appeler les gens
  • Utiliser des sites web pour proposer de faux services
  • Utiliser des adresses e-mail qui semblent officielles, mais ne le sont pas

Restez au courant des techniques qu'ils peuvent utiliser

Les escrocs tentent de vous faire croire qu'ils peuvent vous obtenir quelque chose très facilement, comme un visa, ou qu'il y a un problème avec votre demande ou votre visa.

Ils essaieront de se faire passer pour des personnes honnêtes dans la mesure du possible, et pourront avoir recours à un langage officiel. Ils pourront aussi connaître quelques informations vous concernant, comme votre nom et votre adresse, ou le fait que vous avez fait une demande de visa. Par la suite, ils vous demanderont de l'argent ou des informations personnelles.

Comment vous protéger

Vous devriez vous méfier si :

  • On vous propose quelque chose qui semble trop beau pour être vrai, comme un emploi à l'étranger facile à obtenir, ou un moyen d'obtenir un visa étranger rapidement et facilement.
  • On vous demande de l'argent par des moyens qui ne peuvent pas être tracés. Par exemple, on peut vous demander de payer en espèces ou d'utiliser des méthodes de paiement non sécurisées, comme les virements, les bons d'achat ou les cartes cadeaux (que vous achetez en magasin).
  • On vous demande vos informations de carte bancaire ou de compte bancaire, ou des informations confidentielles. N'oubliez pas que Revolut, votre banque, les autorités fiscales ou la police ne vous demanderont jamais de transférer de l'argent vers un autre compte.
  • On vous demande de garder le secret ou on essaie de vous forcer à agir immédiatement.
  • Le site web ne semble pas professionnel (mal rédigé ou mal conçu) ou ne contient aucune information sur l'organisation.
  • On vous demande de répondre à un compte de messagerie gratuit, comme Hotmail, Yahoo Mail ou Gmail, qui peut également contenir des fautes d'orthographe et de grammaire.
  • Si quelqu'un vous contacte en vous menaçant d'une action en justice ou d'une amende si vous ne transférez pas d'argent, renseignez-vous ou demandez un avis juridique avant de prendre toute autre mesure.
  • Ne téléchargez jamais de logiciel si quelqu'un prétend travailler pour Revolut, votre banque, la police ou une autorité fiscale, car cette personne essaie d'accéder à vos informations personnelles.
  • Les fraudeurs peuvent avoir certaines de vos informations. Le fait que quelqu'un connaisse vos informations de base ne veut pas forcément dire qu'il s'agit d'une démarche sérieuse et légitime.
  • Revolut vous contactera principalement via notre messagerie instantanée intégrée à l'application. Si nous devons vous contacter par téléphone, nous vous en informerons au préalable. Si vous recevez un appel auquel vous ne vous attendiez pas, il se peut qu'il s'agisse d'une arnaque.

Si vous avez des doutes :

  • Ne divulguez aucune information personnelle et ne confirmez pas la véracité des informations personnelles qu'ils détiennent vous concernant.
  • Ne leur versez aucune somme d'argent.
  • Ne les payez pas via bons électroniques.

Plus d'informations sur la fraude

La fraude consiste à tromper ou duper une personne pour en tirer un avantage, la plupart du temps financier. Il existe de nombreuses façons de définir la fraude : arnaque, escroquerie, extorsion, supercherie, tromperie, double jeu, canular, tricherie, stratagème, ruse, tour de passe-passe, abus de confiance.

Voici les types de fraude les plus répandus :

  • La fraude à l'avance de frais : dans ce cas-là, la victime envoie de l'argent à une autre personne en s'attendant à recevoir une contrepartie de valeur supérieure, comme dans le cas d'un prêt, d'un contrat, d'un investissement ou d'un cadeau, mais reçoit une contrepartie très faible, voire nulle.
  • La fraude commerciale, qui consiste pour un individu ou une entreprise à mener des activités de manière malhonnête ou illicite et en vue d'obtenir des fonds.
  • La fraude liée aux organisations caritatives, qui consiste à collecter des dons au profit d'organisations qui ont une action limitée voire nulle. Ces arnaques peuvent se présenter à tout moment et particulièrement pendant une urgence humanitaire très médiatisée.
  • La fraude à la carte bancaire, qui se résume à utiliser une carte de débit, de crédit ou un numéro de carte sans y être autorisé afin d'extorquer des fonds ou des biens de manière illicite.
  • L'usurpation d'identité : une personne prétend en être une autre pour réaliser une fraude ou une autre infraction.
  • La fraude sur internet, qui est lorsque quelqu'un utilise des services Internet ou des logiciels connectés à Internet pour arnaquer ou exploiter d'autres personnes.
  • La fraude liée aux investissements : une personne se base sur de fausses affirmations ou des affirmations mensongères afin de solliciter des investissements ou des prêts, ou permettre l'achat, l'utilisation ou la vente de valeurs de contrefaçon.
  • La fraude 419 (aussi appelée arnaque 419 ou arnaque nigériane), qui combine l'usurpation d'identité à un type de fraude d'avance de fonds. Une lettre ou un e-mail en provenance du Nigeria offre au destinataire une « opportunité » de recevoir une commission de plusieurs millions de dollars que l'auteur (qui, soi-disant, travaille pour le gouvernement) essaie de transférer de façon illicite depuis le Nigéria.
  • La vente pyramidale ou le système de Ponzi, dans laquelle les sommes extorquées aux nouvelles victimes sont reversées aux anciennes victimes pour offrir un semblant de légitimité au système. Toutefois, dans la vente pyramidale, les victimes elles-mêmes sont incitées à recruter de nouvelles victimes via le versement de commissions de recrutement.
  • L'arnaque au rachat de crédits : des personnes peu scrupuleuses qui exercent dans le domaine de l'immobilier, des services financiers et dans une entreprises liée volent les fonds de personnes âgées peu méfiantes ou bien utilisent ces personnes à leur insu pour voler des fonds engagés dans une propriété qui vient tout juste d'être achetée.